Artichauts

  • Il faut attendre que les artichauts soient suffisamment gros pour récolter
  • L'artichaut est une culture qui intéresse nos jeunes agriculteurs
  • La récolte se fait entièrement à la main
  • Les artichauts sont ensuite triés et conditionnés dans des colis bois ou plastiques selon les clients
  • Notre artichaut IGP sous le soleil du Roussillon

L’artichaut du Roussillon : une IGP pour un produit de grande qualité

Cultivé depuis le XVIIIème siècle, l’artichaut du Roussillon est reconnu pour ses qualités organoleptiques exceptionnelles et sa précocité sur le marché français. Tendre et peu fibreux, il a la particularité de pouvoir être consommé cru, ce qui lui confère une notoriété toute particulière auprès des plus grands chefs français. Arrivant à maturité au début du printemps, l’artichaut du Roussillon est particulièrement attendu sur les étals des légumes primeurs.

La culture de l’artichaut du Roussillon est technique et demande un savoir-faire spécifique, que nos maraîchers TERANEO ont su, au fil des ans, maintenir et développer pour rester performant. Parmi les variétés cultivées, on distingue le petit violet, variété à cycle court qui remonte une fois à l’automne et une fois au printemps, traditionnellement présenté à la vente en bouquet, encore appelé « poivrade » localement. Viennent ensuite les variétés de type « globuleux » comme le Blanc Hyérois, le Calico, Pop Vert ou encore Salambo, qui ne remontent qu’au printemps et qui ont la particularité d’avoir les bractées (les feuilles) bien serrées, indice de fraîcheur et permettant une bonne tenue du produit pendant le transport et en magasin.

A déguster de mi-mars à fin mai

Très apprécié cru dans le Roussillon, l’artichaut se prête également à la cuisson et peut être préparé au grill ou encore rissolé avec un simple filet d’huile d’olive … c’est un vrai délice !

Voir le calendrier et potentiel de production des principaux fruits et légumes TERANEO

La culture au fil des saisons

Les artichauts du Roussillon sont plantés chaque année en plein champ de façon manuelle, entre juillet et août, sur un sol bien travaillé et bien préparé, à partir d’œilletons (rejetons situés à la base de la plante). Afin de protéger la plante du vent et du froid, les artichauts sont plantés sur des rangées de petites buttes. La plante entre ensuite en dormance pendant l’hiver, période pendant laquelle elle a besoin d’accumuler un certain nombre d’heures de froid. A la sortie de l’hiver, la plante se réveille et les capitules commencent à monter. Ces capitules, qui sont en fait des inflorescences, doivent ensuite être récoltés avant que les fleurs ne se développent. Si on attend trop longtemps, le capitule s’ouvre alors pour laisser place à une fleur d’un violet intense. C’est très joli mais l’artichaut n’est alors plus consommable !

 

L'artichaut : aussi bon cru que cuit !

Découvrez ci-dessous en vidéo plusieurs recettes rapides et délicieuses. En salade, rissolé ou à l'étouffé, mmmm... l'artichaut est un vrai régal !