Pommes du Conflent

  • Nos vergers sont plantés en Conflent, à environ 400 m d'altitude
  • Nos vergers sont couverts par des filets paragrêles afin de protéger les fruits des caprices du temps
  • La pomme Chantecler a une forme légèrement aplatie
  • Les fruits grossissent semaine après semaine

Avec une altitude moyenne de 400m, le Conflent est une région reconnue de manière historique pour la production de pommes et de fruits à pépins. Au pied du massif du Canigou, ce terroir bénéficie de conditions climatiques uniques avec un ensoleillement très important (300 jours/an), des pluies faibles, et une atmosphère assainie par 132 jours de Tramontane, vent du nord-ouest qui permet la protection naturelle des vergers contre les attaques de maladies cryptogamiques. Les faveurs de ce climat permettent aux producteurs TERANEO une gestion très « raisonnée » des vergers, dans une démarche de forte limitation du nombre de traitements et un objectif à terme de forte réduction du nombre de résidus dans les fruits et l’environnement.

Implantés au bord de canaux d’irrigation millénaires datant des époques romaines et mérovingiennes, les vergers de la variété traditionnelle Chantecler produisent des fruits de forme légèrement aplatie, avec une peau de teinte jaune dorée parsemée de taches de rousseur rugueuses, qui leur donnent un aspect authentique. D’excellente qualité gustative, très sucrée, acidulée et bien parfumée, la pomme Chantecler est croquante et juteuse à la récolte puis devient fondante plus tard en saison.

A déguster de septembre à mars

Récoltée en septembre et octobre, la Chantecler du Conflent se conserve naturellement jusqu’en mars. Pomme polyvalente par excellence, la Chantecler du Conflent est tout aussi bonne crue que cuite, ou encore en jus !

Voir le calendrier et potentiel de production des principaux fruits et légumes TERANEO

La culture au fil des saisons

Pendant l’hiver les arbres sont taillés pour sélectionner les rameaux porteurs de fruits. Vient ensuite au printemps la floraison, et ce sont les abeilles qui assurent la pollinisation des fleurs pour permettre la fructification. Les producteurs procèdent alors à un premier éclaircissage, sur fleur, pour optimiser la quantité de fruits par branche. A la formation des fruits, vers le mois de juin, les producteurs procèdent ensuite à un second éclaircissage qui leur permet d’enlever les fruits trop petits ou mal formés. Pendant tout l’été et jusque septembre les pommes grossissent sur les arbres puis mûrissent. Le degré de maturité, déterminé par une mesure de la teneur en amidon du fruit, indique le moment de la récolte qui s’effectue manuellement en deux ou trois passages.